Au Sahel, 80% des sols ont perdu de leur productivité

L’irrégularité des précipitations et la dégradation des sols synonyme de désertification amplifient l’impact du dérèglement climatique au Sahel où le secteur agricole emploie plus de 60% de la population active. D’ici 2025, quelque 60 projets, portés par la Banque mondiale, devront converger vers la restauration des terres arables.
Source: Le Matin

Source : African Media Agency (AMA)

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button