Call Us Now: (240) 429 2177

L’OMC prévoit une baisse de 9,2% du volume du commerce mondial des marchandises pour 2020

October 22, 2020

L’OMC prévoit maintenant une baisse de 9,2% du volume du commerce mondial des marchandises pour 2020, puis une hausse de 7,2% en 2021 (graphique 1). Ces estimations sont sujettes à un degré d’incertitude exceptionnellement élevé dans la mesure où elles dépendent de l’évolution de la pandémie et des réponses données par les gouvernements.

D’après les données actuelles, la baisse prévue pour l’année en cours serait moins importante que les 12,9% attendus au titre du plus optimiste des deux scénarios présentés dans la prévision sur le commerce établie par l’OMC en avril. Les bons résultats commerciaux enregistrés en juin et juillet ont redonné un peu d’optimisme quant à la croissance globale du commerce en 2020. La croissance du commerce des produits liés à la COVID-19 a été particulièrement forte au cours de ces mois, ce qui montre que le commerce est capable d’aider les gouvernements à assurer les approvisionnements nécessaires. Inversement, la prévision pour l’année prochaine est plus pessimiste que l’estimation précédente indiquant une croissance de 21,3%, de sorte que le commerce des marchandises serait en 2021 bien en deçà de la tendance antérieure à la pandémie (graphique 1).

À ce jour, les résultats du commerce pour l’année ont dépassé les prévisions en raison d’une poussée en juin et juillet, lorsque les mesures de confinement ont été assouplies et que l’activité économique s’est accélérée. Le rythme de l’expansion pourrait ralentir fortement une fois que la demande aura été épuisée et que les stocks des entreprises auront été reconstitués. Des résultats plus négatifs sont possibles en cas de résurgence de la COVID-19 au quatrième trimestre.

Contrairement au commerce, le PIB a chuté plus que prévu au premier semestre de 2020, ce qui a entraîné une baisse des prévisions pour l’année. Selon des estimations consensuelles, le recul du PIB global pondéré par les taux de change du marché en 2020 serait désormais de -4,8%, contre ‑2,5% dans le scénario plus optimiste décrit dans les prévisions d’avril de l’OMC. La croissance du PIB devrait atteindre 4,9% en 2021, mais cela dépend fortement des mesures de politique générale adoptées et de la gravité de la pandémie (tableau 1).

Source : agence de presse financiere

Source : African Media Agency (AMA)

0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *