Call Us Now: (240) 429 2177

Les prix des matières premières énergétiques impactés par la pandémie.

October 23, 2020

Les prix des métaux et des matières premières agricoles ont vite rebondi après les pertes engendrées par la pandémie de COVID-19 et devraient enregistrer des gains modestes en 2021.

La révélation a été faite dans la dernière édition semestrielle du Commodity Markets Outlook de la Banque mondiale.

Mais les cours des produits énergétiques, en revanche, malgré leur remontée, resteront moins élevés qu’ils ne l’étaient avant la crise, indique la même source.

 La banque précise par ailleurs que « les cours pétroliers, qui avaient fortement chuté dans les premiers mois de la pandémie, n’ont qu’en partie retrouvé leurs niveaux antérieurs au choc, tandis que les prix des métaux, dont le repli avait été relativement plus limité, ont renoué avec les niveaux précédant la crise ».

 En outre, l’institution  de Bretton Woods souligne que si les prix des produits agricoles n’ont globalement pas pâti de la pandémie, le nombre de personnes dont la sécurité alimentaire est menacée a augmenté en raison des répercussions plus larges de la récession mondiale.

« La pandémie de COVID-19 n’a pas eu un impact uniforme sur les prix des produits de base, et elle risque d’avoir des répercussions durables sur les marchés énergétiques, souligne Ayhan Kose, vice-président par intérim du Groupe de la Banque mondiale pour la division Croissance équitable, finance et institutions et directeur du groupe Perspectives

En 2021, les cours du pétrole devraient s’établir en moyenne à 44 dollars le baril, en hausse par rapport aux estimations pour 2020 à 41 dollars, annonce l’institution.

« Après avoir chuté en 2020, les prix des métaux devraient afficher une remontée modeste en 2021, à la faveur de la reprise en cours de l’économie mondiale et de la poursuite des politiques de relance en Chine. Ils risquent cependant d’être plus faibles qu’attendu dans un contexte de faible croissance mondiale prolongée », explique la banque.

Les prix agricoles devraient augmenter légèrement en 2021, après une hausse estimée à 3 % en 2020 et un déficit dans la production d’huiles comestibles.

Source : agence de presse financiere

Source : African Media Agency (AMA)

0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *