Call Us Now: (240) 429 2177

Cach-Fcc : Félix Tshisekedi sonne le glas!

October 24, 2020

C’était l’un des discours les plus attendus. Mais à la fin du suspens, les prêtres de l’incompréhension et les déçus génétiques n’y ont vu que du feu. En vrai, Félix Tshisekedi a peint l’échec irréparable de la coalition CACH-FCC et annoncé des consultations visant à redéfinir l’action gouvernementale via un nouveau partenariat, fruit d’une union sacrée.

Le Chef de l’État s’est adressé à la Nation ce Vendredi 23 Octobre pour tirer des leçons de la situation politique de l’heure, conditionnée par des tensions au sein de la coalition CACH-FCC. De la conflictualité sur les ordonnances présidentielles nommant des mandataires au sein des entreprises du portefeuille, jusqu’à la prestation de serment de trois juges nommés à la Cour Constitutionnelle, la coalition née des résultats des élections de 2018 s’est dégradée de fil en aiguille, au gré des incidents à répétition.

Si l’enthousiasme des uns et les appréhensions des autres pronostiquaient une dissolution (dont les conditions ne sont pas réunies) de l’Assemblée Nationale ou la révocation du Premier Ministre (prérogative non reconnue au Président par la Constitution), le Chef de l’État a surgi de là où il était le moins attendu pour asséner le coup de grâce à la coalition CACH-FCC, tout en y mettant certes les formes. D’où le trouble dans certaines perceptions.

Aux prises avec le gouvernement Ilunkamba qui peine à impulser le souffle du changement, et avec les deux chambres du Parlement contrôlées par le FCC, le Président qui se trouve être en minorité au sein des institutions entrevoit le bien fondé de lancer une phase de consultations avec les leaders les plus représentatifs, pour se donner de la marge et tenter de se constituer une majorité parlementaire nouvelle aux contours d’une union sacrée. Il sied de dire qu’il a sans doute tâté le terrain et qu’il sait plus ou moins à quoi s’attendre. L’appel est tentant, la tâche s’annonce quelque peu âpre, mais aucun cas de figure n’est à exclure.

Les semaines qui viennent verront donc les leaders politiques défiler chez le Président de la République, et l’on saura si le FCC reste soudé comme par le passé ou s’il se déchire finalement face à l’ampleur particulière du moment. Toujours est-il que le Gouvernement Ilunkamba devenant de fait démissionnaire, la refondation de l’action gouvernementale passera inexorablement par un épisode de positionnements et de repositionnements qui peut réserver des surprises, y compris agréables.

Ces consultations, axées sur des objectifs clairs tel qu’énoncés dans l’adresse du Chef de l’État, ne sont pas un dialogue comme certains l’entendent, ni des concertations nationales, de triste mémoire. Ne sauraient être concernés que les leaders représentatifs avec qui la gestion du pays peut être envisagée sur la base d’un nouveau partenariat.

Avec trois ans restant au mandat, il n’est pas tard pour bien faire ou pour mieux faire, car « le salut du peuple est la loi suprême. »

Siméon Nkola Matamba

L’article Cach-Fcc : Félix Tshisekedi sonne le glas! est apparu en premier sur Matininfos.NET – Information de la RDC en toute impartialité.

Source: Matininfos

Source : African Media Agency (AMA)

0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *