Call Us Now: (240) 429 2177

Ralentissement des emplois à la bourse

September 3, 2020

Les prévisions de croissance aux États Unis au troisième trimestre se réalisent.

Pour la deuxième semaine consécutive, l’indice du Nasdaq établit 4 records à 11696 points.

Et ceci en dépit du recul de l’indice de confiance des Américains au mois d’août. Conséquence du ralentissement de la création des emplois et du reconfinement dans certains États du Sud et de l’ouest des États Unis.

Plusieurs bonnes nouvelles entretiennent l’euphorie à Wall Street.

– le recul du nombre de victimes du covid-19 aux États Unis.

– l’autorisation par le Président TRUMP d’un traitement contre le covid-19 mis au point par le groupe pharmaceutique Astrazeneca et l’université d’Oxford. Un traitement à base de plasma riche en anticorps de personnes convalescentes.

– par ailleurs, la confirmation par Washington et Pékin de la reprise du dialogue direct sur les questions commerciales.

Cela sert de prétexte à des rachats d’actions massacrées pendant la pandémie comme celles des compagnies aériennes, de l’hôtellerie, de la restauration ou encore des compagnies de croisières.

Du côté des statistiques,

– hausse des achats de biens au mois de juillet qui dépassent le niveau d’avant la pandémie. Les achats des services ont encore du chemin à rattraper.

– hausse aussi des revenus des Américains au mois de juillet. Mais l’on crains une rechute des revenus si le Congrès américain ne vote pas le nouveau plan de soutien aux entreprises et aux particuliers.

A ce propos, Jay POWELL, le Président de la FED maintient une politique de taux d’intérêt nul et de tolérance de l’inflation à plus de 2%. Une préférence pour un plein emploi   équitable et inclusif qui prend en compte les personnes modestes et défavorisées.

Naturellement ceci pénalise les rendements des obligations et les marges bénéficiaires des Grandes banques. C’est donc un signal de prise de bénéfices sur le marché obligataire et un engouement pour le marché des actions.

L’indice Dow Jones grimpe de 27931 à 28653 points.

C’est aussi un signal que la dépréciation du billet vert envers un panier de devises fortes peut continuer. L’Euro en profite pour remonter à $1,1898.  L’or dans son rôle de valeur refuge remonte à près de$1960.

Sur le marché du pétrole, l’ouragan Laura a fait peu de dégâts. Mais il a entraîné la fermeture pour la circonstance de près de 84% des raffineries dans le golfe du Mexique notamment au Texas et en Louisiane. Cela s’est traduit par une hausse des cours de Total et de Exxon qui ont des installations dans la Zone. Le baril du pétrole américain est resté stationnaire autour des $42.

Enfin à partir du lundi 31 août 2020, les géants Exxon, Pfizer et Regian technology seront remplacées dans les trente valeurs de l’indice Dow Jones par trois autres comme Honeywell. Ceci pour mieux refléter les performances des sociétés de l’économie moderne américaine.

Bonne semaine de travail à vous et aux amis à Minneapolis dans Minnesota en particulier à Master François WAYI.

AKAKPO Yawovi, Maître ès Sciences Économiques.

Source : African Media Agency (AMA)

0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *