Call Us Now: (240) 429 2177

Rwanda : l’ex-directeur de l’hôtel des Mille Collines arrêté à Kigali

August 31, 2020

Son histoire avait été portée à l’écran en 2004 dans le film Hôtel Rwanda, dans lequel l’acteur afro-américain Don Cheadle interprétait son rôle. On plongeait dans toute l’horreur du génocide rwandais à travers le destin de Paul Rusesabagina, alors directeur par intérim de l’hôtel des Mille Collines, l’hôtel le plus huppé de Kigali. Hutu marié à une Tutsi, Rusesabagina aurait sauvé plus d’un millier de Tutsis menacés par les massacres.

Le doute persiste autour du véritable rôle de ce héros

« Quand les miliciens et l’armée sont arrivés avec l’ordre de tuer mes hôtes, je les ai invités dans mon bureau, les ai reçus comme des amis, leur ai offert de la bière et du cognac et les ai convaincus d’oublier leur mission pour ce jour-là. Quand ils sont revenus, je leur ai encore donné à boire », peut-on lire dans son autobiographie, Un homme ordinaire [éd. Buchet-Chastel, 2007], traduit en plusieurs langues. Mais à la sortie du film réalisé par Terry George et sélectionné pour trois oscars, c’est la douche froide. Le héros est contesté. Des années plus tard, certaines langues se sont déliées et révélaient qu’il extorquait de l’argent aux réfugiés qu’il hébergeait. Vraies ou fausses accusations, depuis la fin des années 90, son nom est souvent synonyme de malaises.

Devenu l’un des plus farouches opposants en exil au régime du président Paul Kagame en l’espace de quinze ans, il vient d’être arrêté, placé en garde à vue au commissariat de Remera situé dans la capitale rwandaise, a annoncé ce lundi 31 août le Bureau d’investigation du Rwanda (RIB) sur Twitter.

RIB STATEMENT ON THE ARREST OF PAUL RUSESABAGINA

1. RIB informs the general public that, through international cooperation, Paul Rusesabagina was arrested and is in the custody of RIB.

— Rwanda Investigation Bureau (@RIB_Rw) August 31, 2020

Lire aussi La justice française autorise l’accès aux archives de Mitterrand sur le Rwanda

Opposant en exil

Selon le RIB, « Paul Rusesabagina est soupçonné d’être le fondateur, le leader et le principal financier de groupes armés terroristes adeptes de la violence, dont le MRCD (Mouvement rwandais pour le changement démocratique) et le PDR-Ihumure (Parti pour la démocratie), qui ont sévi dans toute la région ainsi qu’à l’étranger ». Depuis le 3e mandat de Paul Kagame, son parti estimait que seule la lutte armée permettrait de renverser le régime du président actuel.

Au pouvoir depuis 1994, Paul Kagame se voit reprocher de diriger le pays d’une main de fer, de réprimer toutes les formes de dissidence et d’emprisonner ou d’exiler des politiciens de l’opposition. Human Rights Watch a notamment accusé son régime d’exécutions sommaires, d’arrestations, de détentions illégales et de tortures en détention.

Paul Rusesabagina avait trouvé refuge entre la Belgique et les États-Unis et « faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international pour diverses charges dont le terrorisme, des incendies criminels, le kidnapping et le meurtre perpétrés contre des civils rwandais innocents sur le territoire du Rwanda ». Aujourd’hui, les enquêteurs lui imputent des actes de terrorisme, des incendies, des enlèvements et des meurtres, notamment commis sur le sol rwandais en deux occasions, en juin et décembre 2018.

Le parquet fédéral belge savait que Paul Rusesabagina était la cible d’un mandat d’arrêt international et a été informé par le Rwanda de son arrestation, mais n’a « pas de détails sur les circonstances », a déclaré à l’AFP son porte-parole, Eric van Duyse.

« Avec la coopération de la communauté internationale, Paul Rusesabagina a été arrêté et est maintenant aux mains du RIB », a déclaré à la presse Thierry Murangira, porte-parole adjoint du RIB. Il a refusé de clarifier les circonstances de l’arrestation, arguant que cela pourrait « compromettre l’enquête ».

Lire aussi Rwanda – Paul Kagame, le grand entretien

Lire aussi Génocide au Rwanda : « On ne peut se satisfaire des seules accusations contre la France »

Source : African Media Agency (AMA)

0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *