Call Us Now: (240) 429 2177

IBK accuse l’imam Dicko de putschiste

July 27, 2020

« Le but des manifestations organisées par l’imam Dicko est de conduire le Mali à une transition dirigée par le célèbre marabout et qui devrait ouvrir la voie à un État islamique », c’est en substance le message que le président malien Ibrahim Boubacar Kéita a délivré ce lundi par visioconférence lors du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO). Ce sommet vise à trouver les solutions idoines pour sortir le Mali de la crise politique dans laquelle il est plongé depuis quelques semaines.

Selon le président malien tout ce qui s’observe dans son pays est la rançon de guerre de l’imam Dicko, un crime impardonnable.

Tout en dénonçant l’arrogance de l’imam Dicko à l’endroit des chefs d’État de la CEDEAO, Ibrahim Boubacar Keïta parle d’un coup d’état rampant des opposants. Il estime que l’imam Dicko est acculé et que son projet est dévoilé.

Pour une sortie de la crise malienne, les chefs d’Etat de la CEDEAO recommande la démission immédiate des 31 députés contestés par la population ou tout au moins leur suspension, l’élection d’un nouveau bureau de l’Assemblée nationale malienne et une Cour constitutionnelle recomposée.

L’opposition, quant à elle, exige la démission du président IBK.

Boris Cyriaque

Source : African Media Agency (AMA)

0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *