Call Us Now: (240) 429 2177

UNE SOIXANTAINE DE FEMMES EN UNIFORME SE RÉUNISSENT POUR UNE MEILLEURE SYNERGIE D’ACTION

March 10, 2020

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, la direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée (DNAPES) a organisé du 4 au 8 mars dernier à Gao, une session de renforcement des capacités du personnel féminin en uniforme de l’administration pénitentiaire et des forces de défense et de sécurité du Mali.

Cette activité qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale des droits des femmes, vise à appuyer les femmes de l’administration pénitentiaire des établissements de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et du District de Bamako, en les regroupant à Gao avec les autres femmes des différents corps des forces de défense et de sécurité de la région. Le but étant de créer une synergie entre elles. « Les évènements récents d’attaques terroristes au nord, au sud et au centre du pays sur les prisons de certaines localités du Mali avec évasion des détenus, souvent suivis de morts d’hommes, sont révélateurs de l’insécurité grandissante au niveau des maisons d’arrêt de notre pays. Ce qui justifie le besoin de renforcement du système pénitentiaire qui n’est pas bien outillé pour faire face à ces attaques asymétriques, » a expliqué Seyma Maiga, adjointe au maire de la Commune urbaine de Gao.

Soutenue par la MINUSMA, ONUFEMMES et l’IMRAP (Institut malien de recherche-action pour la paix), cette session de formation de quatre jours consiste à apporter un appui à la DNAPES dans le cadre global de la sécurisation des établissements pénitentiaires des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et du District de Bamako. Elle entend contribuer aussi à l’amélioration de la gouvernance des institutions de sécurité, notamment par la mise en œuvre de l’arrêté interministériel du 4 aout 2017, fixant les conditions d’application du plan intégré de protection et de défense des établissements pénitentiaires et de l’éducation surveillée pour renforcer la sécurité des établissements concernés. « Ce regroupement a été rendu possible grâce aux différents soutiens de la MINUSMA, à travers sa composante UNPOL et la Section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires, d’ONUFEMMES et de l’IMRAP. Il permettra de créer la cohésion et l’intégration entre les femmes des forces de défense et de sécurité et de l’administration pénitentiaire, à travers le renforcement de leurs capacités sur des modules comme la gestion des prisons et les instruments juridiques, les droits de l’Homme en milieu carcéral, la radicalisation en milieu carcéral et l’extrémisme violent, la police de proximité, » a déclaré Lamissa BERTHE, Directeur régional de l’administration pénitentiaire.   

Selon Oumar Ba, Chef du Bureau régional de la MINUSMA à Gao, « cet atelier qui regroupe les Femmes des différents corps en uniforme du Mali, vient à point nommé en coïncidant avec la célébration de la journée internationale de la femme, le 08 mars. Il aura le mérite, par son objectif, de vouloir encourager les personnels féminins des forces de sécurité et de défense du Mali à venir travailler dans cette partie nord du pays afin de mieux rétablir cet équilibre entre hommes et femmes dans les différents corps ».

Distribué par African Media Agency (AMA) pour la MINUSMA.

Source : African Media Agency (AMA)

0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *