Call Us Now: (240) 429 2177

Africa Finance Corporation s’étend en Afrique de l’Est

December 3, 2015

Andrew Alli, PDG de l'AFC

En comptant désormais le Rwanda et l’Ouganda dans ses rangs, l’AFC affiche 13 membres

Andrew Alli, PDG de l’AFC

LAGOS, Nigéria, 3 décembre 2015,-/African Media Agency (AMA)/- Le Rwanda et l’Ouganda sont les premiers pays d’Afrique de l’Est à devenir membres de l’Africa Finance Corporation (AFC), une institution financière de développement de premier plan pour les projets d’infrastructures en Afrique.

L’AFC est en train d’aligner progressivement ses pays membres avec son empreinte opérationnelle, dans le cadre d’une stratégie d’expansion d’adhésion mûrement réfléchie. Le Rwanda, qui a signé l’instrument d’accession et l’acceptation d’adhésion de la Corporation le 4 novembre et l’Ouganda, qui a signé le 6 novembre, font passer le total des membres de la Corporation à 13. Les autres membres de l’AFC sont : le Cap-Vert, le Tchad, la Côte-d’Ivoire, le Gabon, la Gambie, le Ghana, La Guinée-Bissau, la Guinée, le Libéria, le Nigéria et la Sierra-Leone.

L’accession de ces pays marque une étape importante dans la mission de l’AFC : satisfaire aux besoins pressants de l’Afrique en termes d’infrastructures et bâtir les fondations d’un développement économique robuste sur l’ensemble du continent. À ce jour, la Corporation a investi plus de 2,6 milliards de dollars US dans les projets de 24 pays d’Afrique, et ce dans un large éventail de secteurs incluant l’électricité, les télécommunications, le transport et la logistique, les ressources naturelles et les industries lourdes.

Andrew Alli, PDG de l’AFC, a déclaré à propos de cette annonce : ” En améliorant l’infrastructure de ces économies d’Afrique de l’Est qui connaissent une émergence rapide, nous espérons faciliter la création de liens commerciaux intra-régionaux plus étroits. Cet objectif ne peut être atteint que si des moyens de transport, des réseaux de télécommunications et d’électricité sont en place. C’est là qu’intervient l’AFC. Les défis et les opportunités que recèle l’avenir nous stimulent.

” Le manque d’infrastructures essentielles reste une contrainte critique dans toute l’Afrique ; par exemple, plus de 620 millions de gens n’ont pas accès à une alimentation électrique fiable. L’AFC travaille étroitement avec des institutions publiques et privées pour développer des solutions de financement innovantes destinées à de grands projets d’infrastructure en Afrique et supervise l’ensemble du cycle du projet, de la conception à l’achèvement.

D’après les prévisions du FMI, l’Ouganda et le Rwanda maintiendront des taux de croissance positifs au cours des prochaines années, s’élevant respectivement à 5,6 % et 7 % de leur PIB. La situation géographique du Rwanda, véritable pivot au croisement de l’Est et du Sud, en a fait un centre du commerce unissant les deux régions.

L’amélioration de la qualité des infrastructures est une priorité pour les gouvernements de ces pays. Le gouvernement de l’Ouganda, par exemple, prévoit de mettre en œuvre un programme de 11 milliards de dollars US au cours des dix prochaines années, mobilisant à la fois le secteur public et le secteur privé, pour rehausser notamment l’infrastructure électrique et des transports du pays.

L’honorable Matia Kasaija, Ministre des Finances, de la Planification et du Développement Économique d’Ouganda, déclare : ” L’Ouganda a le plaisir d’être l’un des premiers pays d’Afrique de l’Est à devenir membre de l’Africa Finance Corporation (AFC) L’AFC insuffle de l’innovation au développement et au financement des infrastructures sur le continent. Dans le droit fil de la stratégie de la Communauté d’Afrique de l’Est, qui implique de s’assurer que les États partenaires fournissent une infrastructure basique conformément à l’un de ses Principes opérationnels (Article 7, alinéa b), nous serons heureux de voir une présence plus solide de l’AFC dans la région d’Afrique de l’Est, plus particulièrement en Ouganda..

L’honorable Matia Kasaija a également ajouté que le partenariat de l’Ouganda avec l’AFC aiderait grandement le gouvernement à atteindre la stratégie Vision à l’horizon 2040 pour l’Ouganda : ” Une société ougandaise transformée, passant de la paysannerie à un pays moderne et prospère en l’espace de 30 ans.

Le Ministère rwandais des finances et de la planification économique, M. Claver Gatete, commente l’adhésion du Rwanda à l’AFC : ” J’ai le plaisir d’annoncer officiellement que le Rwanda est le premier pays d’Afrique de l’Est à devenir membre de l’Africa Finance Corporation, une institution de développement bien connue pour sa capacité à fournir des solutions de financement innovantes destinées aux grands projets d’infrastructure du continent..

Étant l’une des plus grandes organisations de financement et de développement d’infrastructures en Afrique, l’AFC est parfaitement placée pour contribuer à améliorer la qualité des infrastructures d’Afrique de l’Est, permettant à la région de capitaliser sur son emplacement stratégique et ses fortes perspectives de croissance.

Distribué par African Media Agency (AMA) pour l’AFC.

Notes aux éditeurs

À propos de l’AFC – www.africafc.org

L’AFC, une institution financière et multilatérale d’investissement, a été fondée en 2007 avec un capital de base par actions d’un milliard de dollars US pour servir de catalyseur à des investissements dans le secteur privé destinés aux infrastructures dans toute l’Afrique. Avec un bilan financier s’élevant actuellement à environ 2,9 milliards de dollars, l’AFC est la seconde institution financière et multilatérale d’investissement en Afrique. Le service aux investisseurs (Investors Service) de l’agence Moody lui a décerné la note A3/P2 (perspective stable). En mai 2015, l’AFC est parvenue à conclure une première émission d’euro-obligations de 750 millions de dollars, qui a été sur-souscrite par 7 fois son nombre initial et a attiré des investisseurs d’Asie, d’Europe et des Etats-Unis.

L’approche de l’AFC face à l’investissement allie une expertise spécialisée du secteur, en mettant l’accent sur le conseil technique et financier, la structuration de projet, le développement de projet et le capital-risque pour satisfaire les besoins de l’Afrique en matière de développement d’infrastructures et entraîner une croissance économique durable.

L’AFC investit dans des biens d’infrastructure de haute qualité, qui fournissent des services essentiels dans des domaines fondamentaux : électricité, ressources naturelles, industries lourdes, transports et télécommunications.

L’un des investissements les plus notables de l’AFC en Afrique de l’Est est ARM Cement, dont le siège se trouve à Nairobi et qui conçoit, construit et exploite des centrales de ciment. Après leur entrée réussie sur la Bourse d’échange de titres (Securities Exchange) de Nairobi en 2007, les aspirations d’expansion de la société les ont incités à trouver un partenaire de financement pour leur fournir conseils et capitaux à l’appui de leur croissance future. L’AFC a tenu ce rôle en investissant 50 millions de dollars US dans les initiatives d’expansion d’ARM en Afrique de l’Est et du Sud.

Suivez-nous sur Twitter – @africa_finance

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Lucy Savage
Vice-présidente des communications
Tél : + 234 1 279 9600
E-mail : lucy.savage@africafc.org

Bell Pottinger
Victoria Geoghegan / Nick Lambert / David Bass / Philip Peck
Tél : +44 20 3772 2500
E-mail : afc@bellpottinger.com

The post Africa Finance Corporation s’étend en Afrique de l’Est appeared first on African Media Agency.

Source:: http://amediaagency.com/africa-finance-corporation-setend-en-afrique-de-lest/

]]>

0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *